Bienvenue à vous sur ce site de PEM (surnom du photographe Pierre-Edouard Monnier). Il m’a proposé d’écrire un texte de présentation. Ce que je fais volontiers. Ce sera très court: ses photos sont sa meilleure carte de visite, alors puisque vous êtes arrivé-e sur ce site, restez un moment et regardez, observez, découvrez. Ses photos en diront tellement plus qu’un simple texte!

Voilà. C’est tout? Non bien sûr.

Si vous avez encore deux minutes, je vous dirai que PEM ne fait pas de la photo comme un photographe traditionnel. Il photographie pour se recentrer sur la seule chose importante au monde: la rencontre. On est toutes et tous sur ce caillou pour se rencontrer, pour échanger, pour s’apporter mutuellement. Pourtant, lorsqu’on voit un appareil de photo, on prend peur en lâchant le définitif: «Je ne suis pas photogénique». Eh bien, avec PEM, vous allez voir que vous l’êtes, photogénique. Pourquoi? Parce qu’avant d’appuyer sur l’obturateur, il va vous mettre à l’aise, il va vous faire oublier vos appréhensions. Et le plus drôle, c’est que pendant tout ce moment d’apprivoisement mutuel, c’est lui qui aura le plus peur des deux!

PEM n’est pas un voleur d’image. Il est un passeur d’émotion. Il est un révélateur. Dans notre société du tout-image, où notre visage est constamment pris en otage par des caméras de smartphones ou des caméras de surveillance, PEM cherchera toujours à revenir à l’essentiel. À vous.

Dans ce but, il emploiera souvent le noir et blanc. Pour ne pas vous imposer «sa couleur», mais aussi pour aller directement à votre authenticité, à ce qui fait votre intemporalité, à votre pureté. Et, au final, immortaliser celui ou celle que vous êtes vraiment à l’intérieur.

Photographe professionnel et touche à tout de talent dans ce vaste domaine de la photo, PEM propose de réaliser des portraits individuels ou de famille dans la rubrique: «toi, moi, nous»; des reportages divers dans: «ici, maintenant»; des mariages, partenariats enregistrés, pacs et toute autre forme d’union dans: «union»; du sport, des concerts et tout autre évènement dans: «mais encore…»

Les deux minutes sont écoulées. Vous aurai-je donné envie de confier votre subjectif à son objectif?

Pascal Pellegrino
Rédacteur en chef du Journal de la Région de Cossonay